PhotoPhotoPhotoPhoto
CONSEIL GENERAL 2013

Placée sous le thème « Reconquérir les territoires perdus » tiré de Psaumes 2 : 8, cette rencontre a permis à près de 2100 délégués venus des sept régions ecclésiastiques du pays, d’apprécier les rapports moral, d’activités, financier de différentes instances de l’Eglise. A l’issue des débats conduisant à l’amendement de quelques articles des statuts et règlement intérieur de la constitution, l’adoption de divers rapports, l’assemblée a procédé à l’élection des membres du Bureau Exécutif et des directeurs des départements excepté celui des enfants qui est un poste nominatif.

L’ouverture solennelle des travaux a été marquée par un culte d’intercession dirigé par le Président DJAKOUTI Mitré. Il était entouré des membres du Bureau d’Administration, des missionnaires togolais et américains puis du Porte-parole officiel le Rév. Michel OUEDRAOGO, Président National des AD du Burkina-Faso.

A l’occasion, le ministre de Dieu s’est inspiré de l’histoire de Gédéon dans Juges 6 : 7-14 pour interpeler ses collègues pasteurs et les délégués à œuvrer malgré la petitesse de force qu’ils possèdent et à marcher humblement avec le Seigneur afin d’être remplis de sa puissance pour reconquérir les territoires perdus.
Selon lui «l’Eglise vit dans les temps de confusion à l’instar de l’époque de Gédéon». Pour cette raison, «l’Eglise doit s’appuyer sur Christ qui est son fondement afin de faire face aux agressions du diable pour des victoires inédites » a-t-il poursuivi.
Gédéon était animé de courage et brûlait de voir la gloire de Dieu. Ainsi pour l’orateur, si nous avons soif de conquérir les territoires perdus, de voir la gloire de Dieu, il faudra au prime abord détruire les idoles, les autels de notre vie, puis réaliser notre faiblesse et la confesser humblement à Dieu. Car il accorde sa force aux humbles pour affronter les adversités du ministère en vue de contempler sa gloire et de remporter des victoires par la puissance du Saint-Esprit.

A l’issue du message du Président National, le Rév. HESSOU Kodjo Théophile a conduit l’assistance dans une séance d’intense prière d’intercession et de combat spirituel dans le but de couronner de succès le Conseil Général 2013.
L’après-midi a principalement été marqué par l’adoption des procès-verbaux du conseil général 2009, l’amendement de quelques articles des statuts et règlement intérieur. En voici la teneur.
Les délégués d’église locale, les missionnaires et les femmes de pasteurs ne participeront plus au Conseil Général. Il regroupera seulement les membres du corps ecclésiastique selon les articles 7 des Statuts et 37 du Règlement Intérieur.
De la Composition du Bureau d’Administration, le Directeur national des œuvres sociales devient désormais le Directeur national de l’Office de Développement et des Œuvres Sociales.
En son article 12 des statuts, il est convenu la création du poste de vice-président et d’un conseiller en supprimant les deux postes de membres. Le Vice-Président National assistera le président national dans toutes ses fonctions et le remplacera de plein droit en cas d’absence.

Le Bureau Exécutif, l’organe d’exécution comprendra toujours sept (07) membres élus par le Conseil Général pour un mandat de quatre ans renouvelable deux fois, et par poste. Il sera composé de :

- Un Président National
- Un Vice-Président National
- Un Secrétaire Général
- Un Secrétaire Général Adjoint
- Un Trésorier Général
- Un Secrétaire Financier
- Un Conseiller.

Les modalités d’élection ainsi que les attributions de chaque membre du Bureau Exécutif sont décrites dans le Règlement Intérieur…
A l'article 7 du règlement intérieur (R.I), le Bureau d’Administration approuvera la nomination des commissaires aux comptes proposés par le Bureau Exécutif.
Selon l'article 8 RI relatif à l'Election du Bureau Exécutif, la participation des délégués locaux à la présélection dans les régions est autorisée.
« Les membres éligibles au Bureau Exécutif seront des pasteurs ordonnés, ayant leur carte d’association valide. Ils devront être des hommes ayant la maturité spirituelle, beaucoup d’expériences et de la sagesse. Leur ministère et leur vie seront exempts de toutes critiques nuisibles au bon témoignage de l’église. Le grade d’ordination du candidat doit dater d’au moins dix (10) ans.

Pourront désormais voter pour l’élection des membres du Bureau Exécutif, les pasteurs ordonnés et les pasteurs proposants. Chaque missionnaire ayant fait au moins un an de séjour au Togo peut aussi voter.  Chacun de ses votants doit posséder une carte d’association en cours de validité.
Les élections se dérouleront sur bulletin secret à la majorité des 2/3 des membres votants au premier et au deuxième tour. En cas de ballotage après le deuxième tour, seuls les deux candidats réunissant le plus grand nombre de voix seront proposés pour le troisième tour où la majorité simple l’emportera.
La limitation de mandat est adoptée. Ainsi, le Bureau Exécutif est élu pour un mandat de quatre (04) ans renouvelable deux (02) fois et par poste.
En ce qui concerne les qualifications des membres du Comité Régional selon l’article 16 R.I, le grade d’ordination d’un candidat à la présidence régionale de l’église doit dater d’au moins sept (07) ans.
Le comité régional sera élu pour un mandat de trois (03) ans renouvelable deux (02) fois et par poste. Toutefois le comité régional peut être dissout en cas de nécessité par décision du Bureau Exécutif.
Les candidats de départements seront sélectionnés par un vote auquel participeront les membres du corps ecclésiastique et un délégué par chaque département local. Les femmes de pasteur prendront part au vote de sélection des candidates au poste de présidente nationale du ministère des femmes.
Quant à l'article 48 R.I  alinéa 1er, l’âge d’admission à la retraite des pasteurs est fixé désormais à soixante-dix (70) ans.
A l'article 58 R.I seules les églises organisées auront droit de vote à la présélection des candidats au Bureau Exécutif. Par conséquent chaque église organisée enverra à la présélection régionale un délégué pour la représenter suivant l’article 8 du présent règlement intérieur.

La journée de mercredi avait été empreinte de la présentation des différents rapports des instances de l’Eglise.

De ce bilan quadriennal, il convient de noter que les Assemblées de Dieu du Togo ont connu une croissance numérique spectaculaire mais en matière des œuvres sociales et spirituelles il reste à redoubler d’effort.

Les nuits ont été entretenues par le Rév. Michel OUEDRAOGO  qui durant toutes ses interventions n’a cessé de rappeler  au peuple de Dieu ses marques divines.

La journée de jeudi a foncièrement été consacrée aux élections des membres du Bureau Exécutif et des départements notamment : l’Ecole du Dimanche,  Conseil des Hommes, le Ministère des femmes, et la JAD-TOGO ; soit onze postes électifs à pourvoir. Voici la composition du Bureau Exécutif  à l’issue des élections :

1.PRESIDENT NATIONAL                : Rév. DJAKOUTI Mitré
2.VICE-PRESIDENT NATIONAL        : Rév. ANANI Kodjovi Gaston
3.SECRETAIRE GENERAL                : Rév. ADADE Ayi
4.SECRETAIRE GENERAL ADJOINT    : Rév. SARAM Ankou
5.TRESORIER GENERAL                  : Rév. DOSSOU KOFFI Akouété
6.SECRETAIRE FINANCIER              : Rév. DJALLA Banako
7.CONSEILLER                              : Rév. HANNANI Natani


LES DEPARTEMENTS

ELECTIFS

1.DIRECTEUR DE L’ECOLE DU DIMANCHE       : Rév. YAOVI Kodjo
2.DIRECTEUR DU CONSEIL DES HOMMES       : Rév BONGO Agbénozan
3.DIRECTEUR DE LA JAD-TOGO (JEUNESSE)    : Rév. HESSOU Kodjo
4.PRESIDENTE DU MINISTERE DES FEMMES     : Mme WULIKE Marie

DEPARTEMENTS ET INSTITUTIONS DONT LES POSTES NOMINATIFS SONT CONSERVES

5.DIRECTEUR NATIONAL DES ECOLES            : Rév. AGNIGBA Koffi Mayani
6.DIRECTEUR DE LA MISSION EXTERIEURE     : Rév. ADANLESONOU Edo Gustave
7.DIRECTEUR DE LA MISSION INTERIEURE     : Rév. WIYAO Yao
8.DIRECTEUR DE L’IBT SADA                        : Rév. LARE Bélarbi Yendoukoah
9.DIRECTEUR DE L’IBT SAGBIEBOU               : Rév. AMABA Akéta
10.DIRECTEUR DU MINISTERE DES ENFANTS   : Rév. EVU Koffi Agbémébia

il faut noter que le coordonnateur national de l’office de Développement et des Œuvres Sociales (ODOS) sera nommé dans les jours à venir.

Le vendredi, une cérémonie d'ordination a couronné la rencontre.  Quarante-neuf (49) pasteurs stagiaires ont été promus au grade de proposants et trente (30) proposants ont accédé au grade de pasteur ordonné.

Le bilan est couronné de succès, cependant quelques manquements sont notoires. D’où selon le rapport du Rév. ANANI Kodjovi Gaston, les Assemblées de Dieu devraient se rendre compte de multiples défis qu’elles relèveront durant ce nouveau mandat dénommé « Décennie de la pentecôte » à l’échelle continentale d’ici 2020. Car cette situation selon lui, expose l’Eglise au formalisme et à la superfluité. Il mentionna que le projet de la décennie de pentecôte sera rédigé afin de mesurer ses degrés de réalisation.

Au menu des défis, l’Eglise devra sauvegarder son identité biblique et reconquérir ses valeurs pentecôtistes. Pour être une médiatrice de paix auprès de sa nation et des autres, puis démontrer son appartenance à Christ par un amour sincère les uns envers les autres, elle s’attellera à développer davantage la communion fraternelle. Aussi les serviteurs de Dieu devront-ils exercer leur ministère selon leur appel sans aucune astreinte. Après 75 ans d’existence, le besoin de redynamiser les structures de l’Eglise des AD du Togo s’impose. Il urge pour l’Eglise de s’appesantir sur le traitement, la santé des pasteurs de même que l’amélioration des conditions de vie des pasteurs retraités et les veuves de pasteurs. Compte tenu de l’exiguïté des temples, l’Eglise définira une politique foncière en vue de l’acquisition de vastes domaines. Considérant la croissance numérique du Corps de Christ et la nécessité de disposer d’un site pour abriter les foules dans le cadre de grandes rencontres en l’occurrence les séminaires et les conventions, l’Eglise devra construire un immense centre d’accueil. Dans le domaine musical, elle se veut d’organiser le suivi spirituel des chorales et des groupes musicaux. Le projet de création de centre de prière et de recueillement s’avère inéluctable à la vie spirituelle de l’Eglise. A cet effet elle vient de donner le ton en érigeant un hangar sur le site de Bagbe dans la préfecture de l’Avé. Par ailleurs, elle prévoit la synergie des actions et la fédération des capacités de tous ses acteurs afin d’éviter sa fragilité. Enfin à l’échelle des défis figure la formation supérieure des serviteurs de Dieu.

Que le Seigneur bénisse et protège son Eglise et l’aide à reconquérir ses territoires perdus.

Share/Save/Bookmark
 

Newslletter







Contact Information

Eglise des Assemblées de Dieu du Togo.
Siège Social: 173, Avenue du Duisburg
BP: 2527 Lomé-Togo
Tél: +228-22-21-30-36 / 22-21-48-58
Fax: +228-22-20-19-14
Email:info@eadtogo.org