mercredi, 16 mars 2022 16:31

BIOGRAPHIE DE LA VEUVE PASGO

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                      BIOGRAPHIE DE MADAME PASTEUR PASGO

 

 

 

 

 

 

 

 

ssue de l’ethnie Mossi installée depuis plusieurs générations au Burkina Faso, DENGTOUMDA Padinguinmaneba Poco épouse Pasgo vit le jour en 1921 à Zabré, un département et une commune rurale du Burkina Faso situé dans la province du Boulgou et la région du Centre-Est à 177 Kilomètres du en Haute Volta. Son père Padinguinmaneba et sa mère Fati lui assurèrent une éducation de qualité dès sa tendre enfance.
Benjamine de sa mère, Très tôt, elle va s’attacher à son frère DENGTOUMDA NIZEMBA missionnaire voltaïque au Togo, qu’elle accompagnait partout. C’est de lui qu’il entendra parler du Seigneur Jésus-Christ.
En 1946, DENGTOUMDA Padinguinmaneba Poco épousa le Pasteur PASGO Bila Daniel au Temple la lumière de Dapaong. De cette union naquirent 8 enfants dont 4garçons et 4 filles. 3 d’entre eux furent rappelés à Dieu .
Fortement engagée aux cotés de son mari, DENGTOUMDA Padinguinmaneba Poco va occuper une place particulière dans le ministère de ce dernier partout où ils furent affectés. Dapaong, Sokodé, Temple du Calvaire etc.. C’est ainsi qu’elle occupa le poste d’animatrice du centre d'accueil "feeder" de Natitingou en 1956.Une des pionnières du ministère des femmes des Assemblées de Dieu du Togo, Madame Pasteur Pasgo Bila contribua énormément au rayonnement de ce mouvement des femmes qui au fil du temps s’est imposé comme un pilier de l’Eglise nationale. Elle sera élue Présidente des femmes des AD du Togo en 19…
A leur admission à la retraite en 1987, Madame Pasgo est demeurée une épouse exemplaire et complice de son mari jusqu’à son décès en 2006. Après cette séparation douloureuse, elle passa le reste de sa vie dans le recueillement et le repos jusqu’à son décès le 22 Aout 2021 dans sa 100è année des suites d’une courte maladie.
Infatigable, Malgré le poids de l’âge, elle ne manquait jamais les grands rendez-vous de l’Eglise. Lors des festivités marquant les 80 ans de l’Eglise en 2017 à Dapaong elle effectua le déplacement pour participer avec le corps de Christ à la dédicace du temple de la lumière de Dapaong et au grand culte d’apothéose du 80ème anniversaire.
Interrogée par les médias sur l’évolution de l’Eglise, elle notifie que : « l’Eglise des Assemblées de Dieu du Togo a fait de l’enseignement authentique de la parole de Dieu, la prière, la manifestation du saint –Esprit et l’évangélisation, ses préoccupations dès sa naissance. C’est la même chose qui se poursuit jusqu’à ce jour. Jésus-Christ est le même hier aujourd’hui et demain. Il revient à chaque fidèle d’examiner sa vie pour voir si son adoration honore le Seigneur ».
Aussi a-t-elle révélé son rôle d’intercesseuse aux côtés de son mari et de conseillère auprès des femmes. Selon elle, la femme du pasteur a un rôle primordial à jouer dans le ministère de son époux. « Je demande aux femmes des pasteurs de faciliter la tâche à leur époux. Les hommes de Dieu sont en combat avec Satan chaque jour. Ils ont beaucoup de charges ; que les femmes les comprennent, les soutiennent dans la prière pour la réussite du ministère » a-t-elle conseillé.
S’adressant à la jeunesse, la nonagénaire a déploré la vie d’impudicité que mènent certains jeunes. Elle les interpelle à une prise de conscience car ils sont la relève de l’Eglise. « Adorez Christ en esprit et en vérité » a…