lundi, 24 septembre 2018 10:30

COMMUNICATION SUR LE CONCEPT DE L’EGALITE GENRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Introduction :

Genèse 1 : 26, 27 « Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. »

Genèse 2 : 18 : « L'Eternel Dieu dit: Il n'est pas bon que l'homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui. »

La vérité fondamentale sur laquelle nous pouvons tous nous mettre d’accord quand il s’agit de la provenance et de l’existence de l’homme et de la femme, c’est que tous deux ont été crées par DIEU à son image et à sa ressemblance. Dieu ne s’est donc par créer lui-même pour se faire esclave de lui ou être une entité de second rang.

Je veux parler de la FEMME.

Cela veut dire que l’homme est utile avec toutes ces capacités, sa force, son intelligence, pour une cause mais insuffisant à lui seul pour la cause universelle.

La femme aussi de son côté est utile avec tous ces capacités, sa force, son intelligence, pour une cause mais insuffisante à elle seule pour la cause universelle.

Donc, il est nécessaire et important que,  homme et femme soient bien entretenus pour que la convergence de leur potentialité donne le bonheur et l’harmonie telle que prévu par DIEU pour l’humanité.

Aujourd’hui, quelle image présente la société ? A quoi c’est dû ? Qu’est ce qui ne fonctionne pas correctement et quel serait les remèdes ?

 

Dans les approches de solutions, les intellectuelles en sont arrivées à ce qu’ils appellent le concept de l’EGALITE GENRE.

 

  1. Définition du concept genre?

Le genre nous a été enseigné à l’école en deux catégories : Masculin et Féminin.

Mais quand il devient un concept, on ne parle plus du sexe mais plutôt du rôle et responsabilité  que confère la société aux hommes et aux femmes.

Malheureusement le plus souvent, les travaux attribués à la femme par la société lui sont défavorables comparés à ceux de l’homme. Ces rôles de la femme ne lui permettent pas de se construire convenablement pour  répondre aux besoins que la nature va exiger pour que l’humanité  soit dans une bonne harmonie. Du coup, il y a déséquilibre dans la société ce qui impacte négativement toutes ces composantes (hommes, femmes, adolescents, enfant, familles etc.)

  • COMMENT SONT DEFINIS CES ROLES ?

Ces rôles et responsabilités renvoient aux différents travaux effectués par les femmes et les hommes. Ils viennent des besoins, ils viennent des pratiques, des différents niveaux d’accès aux ressources de la prise de décision, de l’exercice du contrôle sur les ressources.

Ils sont renforcés par la société, la culture, la tradition, et sont en référence à la relation structurellement inégalitaire entre les hommes et les femmes : C’est ce qui défini le genre.

Quelques exemples de rôles

Hommes                                                       Femmes

  • prise de décision Soumission
  • contrôle sur les ressources Obéissance
  • domination Travaux domestiques
  • première place           Travaux champêtres
  • chef Education des enfants
  • Travaux champêtres Corvée d’eau

Etc.                                                           Etc.

 

  • QUELQUES AVANTAGES TIRES PAR L’HOMME SUR LA FEMME.

Les rôles confiés par la société à la femme lui sont défavorables à plusieurs  égards. Ils ne permettent pas un épanouissement de cette dernière.

Elle n’est pas instruite dans la plupart des cas, et ne possède aucun bien. Elle n’est pas représentative ni dans la famille, ni dans la société, ni dans aucune instance même si celle-ci est supposée n’être que de femmes. Elle doit être soumise pour tout choix d’orientation.

 

  1. L’APPROCHE GENRE

L’approche genre est une tentative pour mettre la différence entre les rôles biologiques et les rôles sociaux de sexe. Elles se fondent sur le principe de l’égalité entre les sexes et s’appuient sur les constats suivants :

  • C’est la société qui construit les rôles des femmes et des hommes et ceci n’a rien avoir avec les sexes. C’est dire que le genre diffère du sexe.
  • Même les textes qui régissent nos nations sont parfois défavorables à la femme.
  • Le travail quotidien des femmes et des hommes sont déterminés par la société selon qu’ils appartiennent à l’un ou l’autre sexe.
  • On peut voir des femmes qui ont des accès aux emplois salariés interdis ou limités.
  • Dans certaines sociétés, ce sont des hommes qui vont vendre des marchandises au marché
  • dans certains pays les textes ne permettent pas aux femmes de toucher les allocations familiales.
  • Les femmes sont données en mariage forcé pour des raisons diverses qui satisfassent l’homme.
  • Les femmes sont violées dans leur intimité par la mutilation génitale féminine pour satisfaire l’égo de l’homme.
  • Les femmes ne doivent pas être instruites pour ne démontrer aucune connaissance supérieure ou équivalente à celle de son mari.

 

  • ANALYSE DU GENRE

L’inégalité de la relation entre homme et femme commence au niveau de la famille et devient un model de vie. En effet dès le bas âge, les parents ont une tendance à cultiver cette inégalité entre leur fille et garçon parce que l’ayant reçue aussi de leur parent.

Les tâches domestiques assignées aux filles sont caractéristiques de l’expression de son infériorité et de sa servitude à l’homme. (Donner des exemples).

En âge adulte, pour ce qui concerne l’héritage c’est aussi la famille qui crée l’inégalité entre l’homme et la femme.

QUELQUES  DROITS QUOTIDIENNEMENT VIOLES A LA FEMME

  • le droit à la santé (prénatal, post natal etc.)
  • le droit à l’éducation (encourager l’éducation de la jeune fille)
  • le droit à l’héritage
  • le droit à l’accès aux ressources économiques et financières
  • le droit à la parole
  • le droit de posséder son corps
  • le droit de planifier ses naissances
  1. Conclusion, (comme conseils) :
  • Il faut inculquer dès le bas âge le concept de l’égalité genre aux enfants
  • Il faut encourager l’éducation des filles autant que celle des garçons
  • Il faut faire comprendre aux garçons qu’ils n’ont pas plus de droit sur les biens des parents que les filles
  • Il faut que les institutions de micro finances et les banques reforment leur politique  sans tenir compte du statut de la femme qui doit être forcément autorisée par son mari avant d’avoir son prêt
  • Il faut créer des opportunités et même encourager les filles à prendre la parole parmi leurs ami(e)s.
  • Il faut créer les opportunités pour discuter avec vos filles sur les questions de réflexion aboutissant à un choix d’orientation
  • considérer les enfants filles comme garçons comme des adultes et les responsabiliser dès le bas âge.

 

                                              Merci de votre attention !!!!