vendredi, 21 septembre 2018 17:17

Fin de la convention des femmes édition 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus de 30.000 femmes de l’Eglise des Assemblées de Dieu du Togo ont participé  du 29 Aout  au 16 septembre 2018 aux conventions inter-régionales dans  six (06) villes des douze (12)  Régions ecclésiastiques de l’Eglise. Des Savanes, Kara, et Centrales ont participé du 29 Aout  au 02 septembre dernier  à  leur convention annuelle à Bassar et à  Kara autour du thème « sortez du milieu d’eux » extrait de 2 corinthiens 6 : 16-18.

Pendant 05 jours, ces femmes vertueuses ont reçu de riches enseignements  relatifs audit thème et ont prié pour la consolidation de leur foi en Jésus-Christ. A Kara, le 02 Septembre, le Rév. Minkibib Anaté a prodigué de sages conseils aux femmes. Pour lui, il est important de se mettre à part pour Dieu,  car vouloir être ami du monde, c’est  choisir d’être l’ennemi de son créateur. « Nous sommes appelés à vivre parmi les tricheurs, les voleurs, les idolâtres, les menteurs mais nous ne sommes pas appelés à vivre comme eux »à t-il précisé.

Le ministre de Dieu a profité de cette aubaine pour exhorter les chrétiens à bannir le régionalisme, l’ethnicisme, et la division de leur vie quotidienne.

A Atakpamé, une puissante prédication du Rév. Aboua, Président de la Région ecclésiastique de la Maritime-Nord, a mis fin à la convention le 09 Septembre. A travers son message, le ministre de Dieu a insisté sur la nécessité pour les femmes d’abandonner les insultes et les murmures  afin d’être agréables à Dieu. « Vous ne pouvez pas passer tout votre temps à railler les autres, à les insulter, et prétendre plaire Dieu. Vous devez laisser toutes ces habitudes ici avant de partir. » A  t-il précisé. Le message a été suivi d’une intense séance de prière où chaque femme a confessé ses manquements à Dieu.  Par ailleurs, les bergers présents à cette rencontre ont aussi  intercédé en faveur des femmes.

La convention a pris fin le 16 Septembre à Aného et Notsè.

A l’issue de la convention, la Présidente du ministère des femmes, Mme Djato Kpanté Esther n’a pu cacher sa satisfaction : «  J’ai la ferme conviction que nos vies ont changé et un feu nouveau est rentré dans notre adoration. » a-t-elle déclaré toute confiante. Même son de cloche chez la  Secrétaire Générale du ministère des femmes, Madame Pasteur Anani Kodjovi : « C’est une joie pour nous. Tout s’est bien déroulé. Chaque femme a certainement reçu quelque chose de positif au cours de cette convention. Rendons grâce au Seigneur »  a-t-elle confi é.

Pour rappel, Kara, Bassar, Atakpamé, Amlamé, Notsè et Aného étaient les villes retenues pour la convention de cette année.