lundi, 06 novembre 2017 16:23

Interview de Djato Kpanté Esther présidente nationale du ministère des femmes

 J.E : Bonjour présidente
Bonjour

J.E : vous venez d’être reconduite à la tête du département des femmes. Quels sont vos sentiments ?
En tant que croyante, je suis convaincue qu’il n’ya pas de hasard dans la vie d’un enfant de Dieu selon Jérémie 1 : 5 et Esaïe 44 :2. Ainsi après être portée à la tête du département des femmes, je ne peux que rendre grâce à Dieu pour son plan et sa volonté pour ma modeste personne et demander par la même occasion l’assistance du Saint Esprit sans lequel nul ne peut rien faire. Que le nom de Dieu soit loué pour ses desseins à mon endroit.
J.E : Un petit bilan de votre mandat antérieur.
Il n’est pas bien de danser et s’apprécier soi-même. Seul Dieu qui voit dans les profondeurs saura apprécier au mieux le travail d’équipe que nous avions effectué ensemble avec toutes les femmes  A/D du Togo sans exception aucune.


J.E : Les perspectives de ce nouveau mandat.
Nous allons embrasser l’évangile holistique. C’est à dire allier le spirituel et le social. Ce nouveau mandat sera marqué par un évènement spécial : il s’agit de la célébration du 50e anniversaire du ministère des femmes de l’Eglise des Assemblées de Dieu du Togo. Ce parcours mérite la célébration à la gloire du seigneur. L’autre fait qui marquera forcément ce mandat sera l’exécution de notre projet social de Noepé. C’est la construction d’un centre d’accueil et de formation des jeunes filles démunies et vulnérables et de plusieurs sorties nationales d’évangélisation.

J.E : Un mot pour les vaillantes femmes qui se battent chaque jour pour l’avancement de l’œuvre de Dieu.
Vraiment j’ai des mots d’encouragement et de reconnaissance à l’endroit des femmes vertueuses et vaillantes sans lesquelles aucune activité de notre programme ne pourra se réaliser.  De toute leur force, elles ont toutes contribuées pour la réussite de nos activités. Quel que soit leur statut socio professionnel, elles ont toujours répondu favorablement à nos diverses sollicitudes pour l’avancement de l’œuvre de notre maitre suprême Jésus-Christ. Que le seigneur lui-même les comble de sa grâce infinie et de ses innombrables richesses et bénédictions. Qu’elles continuent de travailler de mieux en mieux à l’œuvre du seigneur car aucune œuvre ne restera vaine devant Dieu. Même les plus petites actions sont vivement appréciées par notre Dieu.

J.E : avez- vous quelques conseils à prodiguer à nos jeunes sœurs pour la réussite de leur cursus scolaire, professionnel, et de l’adoration chrétienne ?
C’est de cultiver l’excellence. Dieu ne bénit que ce que nous avons dans la main. Que les jeunes filles aient une qualification professionnelle avant d’espérer le miracle de Dieu. Il y a nécessité de faire des études et formations avant toute autre chose car le travail est le seul moyen pour l’épanouissement véritable. Sur le plan spirituel, je les encourage à tenir ferme, menant une vie pieuse, gardant une intimité  avec  Christ Jésus  éprises de l’esprit du pardon  et d’amour  fraternel avec leurs consœurs jusqu’au retour du seigneur

J.E : Votre mot de la fin
Je remercie le Seigneur qui a bien voulu nous associer à son leadership et à son œuvre, nous serviteur inutile. Que son nom soit une fois encore béni.  Nous nous présentons à lui comme de l’argile dans la main du potier pour qu’il nous façonne et nous utilise comme bon lui semble pour la cause des femmes vertueuses de l’Eglise nationale et pour l’avancement de son royaume. Je vous remercie également pour votre travail remarquable. Que Dieu vous bénisse.